SHORT EN QUEER – PORTUGAL

SHORT EN QUEER – PORTUGAL

SHORT EN QUEER – PORTUGAL

  • Vendredi 29 avril
  • 18h30
  • Cinémathèque de Nice
    Acropolis – 3 esplanade Kennedy
  • Accès Tram
    Ligne 1 – arrêt Acropolis
  • Carte d’abonné annuelle : 2,65€
  • Tarif
    Plein : 3,20€
    Réduit : 2€
    Carnet 5 entrées  :  12,50€

A MORDIDA
de Pedro Neves Marques

Portugal / Brésil, 2019, 26’, VOSTF

avec Alina Dorzbacher, Ana Flávia Cavalcanti, Kelner Macedo
Entre une maison dans la Mata Atlântica et une usine de moustiques génétiquement modifiés à São Paulo, une relation polyamoureuse et non binaire cherche à survivre à une épidémie qui touche le Brésil. Alors qu’à l’intérieur de l’usine, des milliers de moustiques naissent quotidiennement, les tensions entre Helmut, Calixto et Tao s’aggravent.

ENCOUNTERS WITH LANDSCAPE (3X)
de Salomé Lamas

Portugal, 2012, 26’, court métrage expérimental, VOSTF

avec Salomé Lamas
« Fin 2011, je suis arrivée à Sete Cidades, aux Açores. J’ai repensé aux idées d’Emmanuel Kant sur le sublime. Nous éprouvons le sublime quand notre imagination ne parvient pas à saisir la grandeur des événements naturels et supplante cet échec par un plaisir dans sa capacité à saisir ces aspects de la nature en vertu d’une idée de la raison. » S. L.

Ø iLHA
de Cláudia Varejão & Joana Castro
Portugal, 2020, 11’, court métrage expérimental, VOSTF
avec Elizabete Francisca, Renata Portas, Tita Maravilha
Composé par plusieurs paysages au sein d’un même paysage, de territoires façonnés par le temps intérieur et extérieur, Ø ilha n’a pas de territoires privatisés. Ces paysages ne s’accommodent pas, ils se développent au gré des rencontres, des heurts et des frictions. Entre le silence et l’intimité, de nouvelles îles se façonnent, dans une possible rencontre entre la vie et la mort.

FLORES
de Jorge Jácome
Portugal, 2017, 26’, VOSTF
avec André Andrade, Pedro Rosa, Gabriel Desplanque, Jorge Jácome
En raison de la prolifération incontrôlable d’hortensias, la population açorienne se voit forcée d’abandonner les îles. Le film est une réflexion nostalgique et politique sur le territoire et l’identité, ainsi que sur le rôle que nous jouons dans les lieux auxquels nous appartenons.

Galerie

LA DERNIÈRE FOIS QUE J'AI VU MACAO
LA DERNIÈRE FOIS QUE J'AI VU MACAO
LA DERNIÈRE FOIS QUE J'AI VU MACAO
LA DERNIÈRE FOIS QUE J'AI VU MACAO

CARTE BLANCHE À JEAN-SÉBASTIEN CHAUVIN

CARTE BLANCHE À JEAN-SÉBASTIEN CHAUVIN

Carte blanche à Jean-Sébastien Chauvin

  • Dimanche 1er mai
  • 19h15
  • Cinéma Le Belmondo
    16 place Garibaldi
  • Accès Tram :
    > Ligne 1 – arrêt Garibaldi
    > Ligne 2 – arrêt Garibaldi / Le Château
  • Tarif
    Plein : 8€
    Réduit : 6,50€
    Carnet 10 entrées  :  60€

« Lorsque le festival In & Out de Nice m’a proposé cette carte blanche autour de mon court-métrage Mars exalté, j’ai pensé à trois films avec lesquels je me sens particulièrement en affinité. Trois œuvres qui ont pour sujet l’érotisme, le désir et qui l’expriment dans une forme expérimentale singulière faite de répétitions, de boucles. Ce sont les amoureuses de Barbara Hammer qui se suivent dans des rituels sans cesse renouvelés au milieu d’une nature idyllique, les variations minimalistes de Frank Beauvais sur un visage adoré ou les étranges lacets narratifs des Îles de Yann Gonzalez qui font circuler le désir d’un.e inconnu.e.s à l’autre. Ce sont des œuvres obsessionnelles et amoureuses où le désir lesbien, homosexuel, queer est moins porté par l’envie de raconter une histoire que par celui de plonger à cœur perdu dans le temps présent du désir, la condensation érotique, quelque part entre le paradis de l’amour et l’enfer des passions. » Jean-Sébastien Chauvin

MARS EXALTÉ
de Jean-Sébastien Chauvin
France, 2022, 17’50, expérimental
Un homme endormi rêve d’une ville à la tombée du jour.

WOMEN I LOVE
de Barbara Hammer
États-Unis, 1976, 22’40, expérimental
Série de portraits « caméo » d’amis et amantes de la cinéaste, entrecoupés d’une ode ludique à la nature, aux fruits et aux légumes. Les images culminent dans le tableau tantrique d’une sexualité soutenue.

COMPILATION, 12 INSTANTS D’AMOUR NON PARTAGÉ
de Frank Beauvais
France, 2007, 40’, expérimental
« En juin dernier, je faisais la rencontre d’Arno, un garçon de vingt ans dont je tombais immédiatement amoureux. Pour être sûr de le revoir alors que ce sentiment n’était pas partagé, je lui ai proposé pendant tout l’été, du 21 juin au 21 septembre, de venir quotidiennement chez moi écouter de la musique. Une musique qui deviendrait l’unique dialogue entre nous, commenterait l’évolution de mes sentiments à son égard, le pousserait dans ses retranchements, le caresserait et le brusquerait. » F. B.

LES ÎLES
de Yann Gonzalez
France, 2016, 24’
Sélection Semaine de la Critique du Festival de Cannes
Dans une ambiance nocturne, des personnages traversent un dédale érotique et amoureux avec le désir pour seul guide.

Projection suivie d’un échange avec Jean-Sébastien Chauvin

 

Galerie

LA PROMESSE D'UN ÉTÉ
LA PROMESSE D'UN ÉTÉ
LA PROMESSE D'UN ÉTÉ
LA PROMESSE D'UN ÉTÉ

OH, OH, OH ET FORT – SOIRÉE IL ÉTAIT UN TRUC

OH, OH, OH ET FORT – SOIRÉE IL ÉTAIT UN TRUC

Oh, Oh, Oh & Fort !

  • Mardi 3 mai
  • 20h30
  • Le Poulailler 
    18 avenue Malausséna
  • Accès Tram :

    Ligne 1 – arrêt Libération
  • Tarif
    Entrée libre

Séance Cinéma & Chorale au féminin, le long d’une coursive ouverte sur la rue… Par des projections flexibles, en dehors des salles obscures, nous explorons d’autres espaces de diffusion, de pratiques et de découvertes.

GONORA LA GRAVE (SUZANNE APRÈS L’AMOUR)
de Elsa Aloisio
France, 2021, 32’

« Un chagrin d’amour, puis ma rencontre, intense et joyeuse, avec la drag queen toulousaine turque Gonora La Grave, des discussions profondes et drôles qui réparent, une grande envie de le filmer et de l’écouter chanter des vieilles chansons d’amour que j’aime. » E. A.

MAT ET LES GRAVITANTES
de Pauline Pénichout
France, 2019, 25’

Octobre 2018. Mat et ses amies organisent un atelier d’auto-gynécologie dans leur squat à Nantes. C’est l’occasion pour Pauline de faire un portrait de cette jeune femme.

Projection précédée d’un tour de chant des Grenades Rouges
En partenariat avec Il était un truc…

Il était un Truc…
À l’usage, l’association Il était un Truc… porte le cinéma au regard de tous en allant du faire au voir, de la création à la diffusion, de la production à la distribution. Depuis septembre 2015, Il était un Truc… gère Le Poulailler, un espace de travail partagé.
https://iletaituntruc.com

Les Grenades Rouges
Chorale féministe révolutionnaire amateure. Ce qui la réunit est le plaisir de chanter et la portée des textes subversifs, engagés, drôles ou tragiques.
https://lesgrenadesrouges.wordpress.com/

Galerie

GUERMANTES
GUERMANTES
GUERMANTES
GUERMANTES

NOS CORPS SONT VOS CHAMPS DE BATAILLE

NOS CORPS SONT VOS CHAMPS DE BATAILLE

NOS CORPS SONT VOS CHAMPS DE BATAILLE

  • Jeudi 5 mai
  • 19h
  • Cinéma Le Belmondo
    16 place Garibaldi
  • Accès Tram :
    > Ligne 1 – arrêt Garibaldi
    > Ligne 2 – arrêt Garibaldi / Le Château
  • Tarif
    Plein : 8€
    Réduit : 6,50€
    Carnet 10 entrées  :  60€

***Carte blanche à Cinémarges***

France, 2021, 1h40, documentaire, VOSTF
d’Isabelle Solas

Dans une Argentine schizophrène, divisée entre un conservatisme profond et un élan féministe inédit, le film dépeint les trajets de Claudia et Violeta, dans leur cheminement politique et leur vie intime. Femmes trans se revendiquant travesties, elles se heurtent, jusque dans leur chair, à la violence patriarcale. Convaincues d’être les actrices d’une révolution en cours à la croisée des luttes, face à la défiance du vieux monde, elles redoublent d’énergie pour inventer le présent, aimer et rester en vie.

Projection suivie d’un échange avec la cinéaste et Esther C., la programmatrice du festival queer Cinémarges de Bordeaux

Isabelle Solas
Suite à des études en anthropologie et en langues orientales, elle intègre l’École du Doc de Lussas en 2005. Ses trois premiers moyens métrages documentaires explorent les thématiques de la disparition, et de l’appartenance à un territoire réel ou fantasmé. (Inventaire, Pas de nostalgie camarades et Avoir 15 ans sur le Plateau). Parallèlement au travail de l’image et du cinéma documentaire, elle travaille dans le champ du spectacle vivant, entre performance et art de rue. L’envie de filmer le corps en tant que terrain d’invention politique est devenue centrale dans son travail depuis quelques années.

Esther c. 
Programmatrice du festival de films queer de Bordeaux, Cinémarges. 

Galerie

NOS CORPS SONT VOS CHAMPS  DE BATAILLE
NOS CORPS SONT VOS CHAMPS DE BATAILLE
NOS CORPS SONT VOS CHAMPS DE BATAILLE
NOS CORPS SONT VOS CHAMPS DE BATAILLE

Vidéo & Trailer